Aucune image   Blood Bowl Edition Elfes Noirs
Version boîte
Téléchargement

Fiche détaillée

De la brutalité au tour par tour avec BloodBowl 2


Par Stephan L. TheSixthAxis

L'univers de Warhammer est le théâtre d'une guerre éternelle entre les différentes races fantastiques qui s'affrontent pour la suprématie, mais dans une version alternative de cet univers, les races qui devraient, en temps normal, s'entre-déchirer, ont pris le temps de ramasser un ballon et de faire du sport. Un savant mélange de football américain, de rugby, et de violence surréaliste, voici ce qu'est BloodBowl.

Le jeu de plateau culte a eu droit à son adaptation en jeu vidéo plusieurs fois dans le passé, mais Games Workshop semble avoir trouvé un partenariat qui lui convienne pour cette licence avec Cyanide Studios. Un premier jeu BloodBowl lancé en 2009 fut le résultat de leurs efforts. Celui-ci fut suivi d'une extension et de l'ajout de nombreuses races supplémentaires durant l'année 2010, mais cette année 2015 marquera la sortie d'une nouvelle version tout aussi sanglante avec BloodBowl 2. Bien qu'on puisse se dire qu'il s'agira uniquement d'un jeu PC, il est également attendu sur PlayStation 4 et XBox One.

Contrairement aux nombreuses autres adaptations des licences de Games Workshop, Cyanide a pris le parti de rester très proche des règles originelles et du gameplay au tour par tout du jeu de plateau. Chaque camp joue à tour de rôle pour effectuer tous ses mouvements, qu'il s'agisse de déplacer un joueur, taper un ennemi et le mettre au sol ou bien ramasser la balle et tenter un tir à longue distance pour marquer un touchdown. Bien sûr, si le lancer de dé n’est pas en votre faveur, vous n'arriverez à rien faire de tout cela.

Contrairement au monde réel, on ne se préoccupe ni du bien-être ou de la sécurité des joueurs sur le terrain ; c'est un véritable champ de bataille avec un ballon ovale laissé au milieu pour faire bonne mesure. Selon la race que vous jouez, certaines des tactiques privilégiées consisteront plus à écraser et annihiler les joueurs de l'équipe adverse qu'à véritablement user de finesse avec le ballon. Vous pouvez même, entre autres, engager des joueurs non-réglementaires pour tricher et améliorer vos chances de victoire, ou encore tuer un adversaire qui a été mis au sol, si voir un de vos joueurs être expulsé ne vous dérange pas - bien qu'on puisse difficilement considérer cela comme une punition très sévère, quand on y pense.



Heureusement, un travail sérieux a été fait pour expliquer aussi bien aux débutants qu'aux vétérans le gameplay du jeu. Bien qu’il faille encore s'en sortir avec les caractéristiques individuelles et le côté chance du jeu, tout cela est bien présenté et introduit. Vos joueurs sont représentés par des cartes avec leurs caractéristiques affichées dessus pour que vous puissiez déterminer d’un coup d’œil jusqu'où il peut se déplacer ou s'il pourra effectuer un bon lancer de ballon. Quand vient le moment de passer à l'action et donc de lancer le dé, vous pourrez voir quelles sont vos chances de réussir et avoir un bref aperçu de ce qu'il pourrait se produire, avant d'avoir droit à une des nombreuses cinématiques désormais présentes dans le jeu, d'une manière qui n'est pas sans rappeler les récents jeux XCOM.

Il est clair que le côté visuel du jeu a été particulièrement soigné, et vos parties seront ainsi loin d’être mornes et ennuyeuses. Il y a des stades pour chacune des différentes races, lesquels peuvent avoir quelques spécificités, comme un stand de bière qui rendront les supporters encore plus violents, ou une surface dure à la place du gazon habituel, sur laquelle les joueurs auront plus de chance de se blesser. Plus grand sera le stade, et plus nombreux seront les fans venus supporter leur équipe en chantant dans d’immenses chaudrons - bien que leurs animations en boucle soient assez évidentes si l'on regarde de près - mais à vrai dire, l'action se déroule principalement sur la pelouse luxuriante du terrain, où tous les joueurs sont particulièrement bien détaillés et animés. Un zoom de caméra bien puissant nous permet de nous immerger complètement dans le décor, de nous rapprocher du sol ou encore de nous en éloigner pour que l'on puisse voir le terrain d'en haut, ainsi que les joueurs représentés désormais par des icônes.

La campagne narrative sert d’introduction au gameplay pour les joueurs débutants, sans qu'il y ait besoin de s’embarrasser d’un tutoriel. Elle suit les aventures des Reikland Reavers, une équipe humaine qui fut l'une des meilleures par le passé, mais qui tomba en désuétude. Il en revient à vous de les mener à nouveau vers la gloire. La campagne commence au départ par expliquer les bases du jeu, et vous amène ensuite à progresser dans des parties et scénarios de plus en plus complexes. Avec les explications de Bob et Jim, des commentateurs au style très " football américain ", chaque match aura ses particularités et des événements qui les rendront uniques, comme le crash d’un Cabalcopter - une caméra montée sur un hélicoptère à pédale conduit par un gobelin - en plein milieu du terrain, créant une carcasse en flammes dans laquelle vous pourrez pousser les joueurs. Ce genre d'incident est scripté pendant la campagne, mais des événements aléatoires peuvent également survenir dans d'autres matchs.



Durant la campagne, vous affronterez toutes les différentes races, chacune d’entre elles étant ensuite jouable dans les autres modes. Il y a les Humains, les Nains, les Skaven, les Orcs, le Chaos, les Elfes Noirs, les Hauts-Elfes et un récent ajout à l'univers de BloodBowl, les Bretonniens - une race humaine constituée avant tout de nobles chevaliers. Chacune d’entre elles se jouera différemment et aura ses forces et ses faiblesses. Ainsi, les Elfes Noirs seront très sournois, tandis que les Orcs et les Nains préféreront déclencher une bagarre au milieu du terrain. Vous devrez vous adapter à chacune des races que vous choisirez dans le mode Management, où vous pourrez créer votre propre équipe. C'est ici que les blessures et décès qui surviennent sur le terrain entrent en ligne de compte, car elles persistent d’un match au suivant. Ainsi, votre joueur star que vous aurez entraîné inlassablement peut rapidement et brutalement disparaître de votre équipe.

Cyanide a également pris une position intéressante concernant l’équilibrage en faisant en sorte que les équipes contrôlées par l’ordinateur soient gérées du côté serveur, pour que leur comportement puisse être ajusté sans avoir à développer et proposer de coûteuses mises à jour à Sony et Microsoft pour les versions console du jeu. Il sera également possible de jouer hors-ligne grâce à un ensemble d'intelligences artificielles présentes dans le jeu. Mais l'approche de Cyanide concernant le problème de l'équilibrage consistant à utiliser des intelligences artificielles disponibles en ligne est intéressante.

Bien sûr, nul besoin de s'inquiéter du problème de l'intelligence artificielle avec le mode multijoueur, jouable aussi bien en local - avec au passage le support d'une manette - qu'en ligne avec une myriade d'options différentes. Entre le PC et la console, rien ne se perd avec la possibilité de créer vos propres ligues et tournois dans lesquels vous pourrez jouer, et bien d'autres choses encore. En voulant mettre l'accent sur une présentation visuelle plus accrocheuse, tout en répondant dans une certaine mesure aux attentes de la communauté eSports, il y aura donc des outils et options en jeu qui permettront à d'autres joueurs d'assister à vos parties. Malheureusement, bien que Cyanide aimerait voir des parties se jouer entre les différentes plateformes - avec un jeu au tour par tour, il n'y a de toute façon aucun avantage à jouer au contrôleur, à la souris ou au clavier - ils n'ont pas encore eu l'opportunité de le mettre en place.

En dehors de ce point de détail - et avoir cette fonctionnalité aurait été une surprise vu qu'elle n'est que très rarement implémentée - BloodBowl 2 s'annonce excellent. Il plaira naturellement à la plupart des fans de Games Workshop et du jeu de plateau, mais il offre également quelque chose d'unique et de différent de ce que l'on peut retrouver dans les jeux de sports que l'on connaît. Naturellement, le gameplay au tour par tour y est pour beaucoup, mais dans son style comme dans son thème, il est également bien plus grandiloquent et fantaisiste, même lorsqu'on le compare aux excès sur football américain. Avec des graphismes aussi agréables que dynamiques, une interface utilisateur bien plus ergonomique et fignolée, Cyanide semble avoir atteint son objectif depuis la première révélation de BloodBowl2.

Cet article a été vu 2500 fois

© Games Workshop Ltd. All Rights Reserved. Published and distributed by Focus Home Interactive under licence from Cyanide
Games Workshop Limited 2009. Blood Bowl, The Blood Bowl logo, GW, Games Workshop, Warhammer, the Warhammer Device,
and all associated marks, logos, places, names, creatures, races and race insignia/devices/logos/symbols, vehicles, locations, weapons, team and team insignia, characters,
products, illustrations and images from the Blood Bowl game and the Warhammer world are either ®, ™ and/or © Games Workshop Ltd 2000-2009., variably registered in the UK
and other countries around the world, and used under license. All rights Reserved. All other trademarks, logos and copyrights are property of their respective owners.
Copyright © 2009 Univers Virtuels pour le contenu du site.
Design : Lord Coxie, Template: Cypher, Code: JB